Une nouvelle année qui pointe le bout de son nez c'est toujours un moment important. Le temps passe (trop) rapidement et on a tendance à revenir sur ce qui s'est passé pendant l'année pour réévaluer ce qu'il nous reste des douze derniers mois. Je fais donc un bilan personnel, professionnel et culturel pour l'année qui se termine.

Réflexions sur 2012

Sport, santé et... essence!
2012 a été une année difficile côté santé. Hospitalisation, médication, perte de conscience, cardiologie, dislocation d'une épaule qui
guérie mal, etc etc.  J'ai aussi terminé l'année et passé mes vacances (gâchées) à tenter de me remettre d'une grippe virulente, une des plus fortes que j'ai jamais eu de ma vie. J'ai passé des jours et des jours brûlante de fièvre, à moitié dans les vapes, à ne pas dormir et à cracher mes poumons.. Bref toutes ces maladies et séjours à l'hôpital, je m'en serais passé volontiers, puisque j'ai une peur panique des hôpitaux en plus d'être hypocondriaque. Sauf que ça m'a permis aussi de prendre conscience de certaines choses (les épreuves servent à ça non?). Je me suis prise en main. Je me suis mise sérieusement au vélo, ma nouvelle et grande passion. J'ai aussi réalisé qu'aller travailler à vélo a plein d'avantages. Pour ma santé. Pour faire baisser de façon significative le niveau de stress. Pour permettre d'évacuer le trop plein d'énergie. Pour profiter du magnifique paysage que m'offre ma très belle région. Ça prend un
petit coup de pouce au début et on y prend vite goût. C'est aussi ma façon de faire un pied de nez aux grandes compagnies pétrolières. En région, c'est difficile de ne pas avoir de voiture. En allant travailler à vélo, j'économise tellement d'argent sur l'essence. Avec un demi-plein je réussissais à faire trois semaines. C'est le triple de ce que je pouvais faire normalement. Ma motivation est donc double. Cette année, je suis plus motivée que jamais et dès que la saison le permettra, je veux m'équiper pour pouvoir voyager à vélo par temps de pluie, ou la nuit. Cet hiver, j'ai troqué mon vélo contre des skis. Et j'y vais presque tous les jours. Je veux être toujours en forme quand reviendra le temps de remonter sur mes deux roues pour dévaler les routes avec mon vélo.

Personnel
Je me suis beaucoup ouverte aux autres en 2012. Plus que je ne l'ai jamais fait en réalité. Je partage sans retenue mes pensées,
mes idées et mes passions. Ça m'a permis de consolider des liens, faire de nouvelles rencontres, apprendre à connaître encore plus les gens. J'ai choisis de m'ouvrir encore plus aux autres, de me permettre d'être moi-même, avec mes qualités et mes défauts, de rire de moi et d'aborder les gens avec qui je n'aurais pas parlé normalement, par timidité. Je garde en tête deux pensées pour tenter d'être une meilleure personne. Je vous partage d'abord la première, qui me garde consciente de la personne que je suis:

"Le privilège d'une vie est d'être qui vous êtes." - Joseph Campbell

La seconde suit après ces quelques lignes. Je peux cependant dire que j'ai tenté d'appliquer ces citations en 2012 et je continuerai à le faire. Ça m'a permis d'apprendre à connaître des gens que je côtoyais sans vraiment m'impliquer. D'échanger avec des inconnus. Je
pense à ce conseiller en photographie numérique avec qui j'ai passé un long moment à échanger sur la photo argentique et numérique, sur les projets que j'avais. Ou ce vendeur de souliers que j'ai fais rigoler pendant une heure et qui a passé du temps avec moi pour me conseiller les meilleurs souliers pour mon travail et pour faire du vélo et de la randonnée. Ou encore Julie, cette fille hyper sympathique, chez qui je me procure la moulée pour mon chien, avec qui je discute toujours. Julie a une chienne fabuleuse, Charlotte, pour qui je me mets à quatre patte en plein milieu du magasin, en lui grattant les oreilles.
J'ai réalisé que toutes ces rencontres inévitables dans la vie sont souvent vides. On ne se connait pas. On ne se parle pas vraiment. De là mon désir d'appliquer cette seconde citation:

"Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux." - Mère Térésa

J'essaie de laisser un peu de bonheur derrière moi, de rires aussi. Ça ne demande tellement rien. Un sourire. Une conversation. J'ai enrichis mes rencontres personnelles cette année, avec des inconnus, mais aussi avec des gens qui me sont proches. Je suis assez heureuse de tout cela. Et je continuerai à le faire. Parce que les rencontres enrichissantes et le partage devraient toujours être le centre d'une vie, surtout dans la société dans laquelle nous vivons.

Travail et réalisation
Mon travail à la bibliothèque a prit plus d'ampleur. Avec le beau projet de rénovation complète du bâtiment, d'une bibliothèque ouverte sur le partage et l'envie d'y venir, de s'asseoir et d'y passer de belles heures, avec le wi-fi, un café, des zones pour petits et ados bien définies, l'informatique, un rappel historique intéressant du bâtiment, notre future bibliothèque (qui ouvrira au printemps) sera magnifique! C'est beaucoup de travail, mais c'est un projet fabuleux.
Mon blogue quant à lui, qui existe depuis 2003 a changé de lieu, de plateforme et a eu son .com en 2012. Ce que j'y ai changé me plait beaucoup. Les visiteurs sont (parfois) différents de ceux qui y venaient avant, même si certains ont suivis, mais ça me permet de faire de ce lieu un endroit vraiment à mon image. Ça me convient tout à fait!

Découvertes 2012

Je vous propose dans cette deuxième partie mes rencontres musicales, cinématographiques, télévisée et littéraires de cette
dernière année. Ce ne sont pas nécessairement des parutions 2012 mais elles ont été pour moi des nouveautés cette année, des coups de cœur, des découvertes qui m'ont accompagnée pendant de belles heures. J'aurais aimé plus de contenu original en français, plus de québécois, mais cette année, ce sont surtout les autres, anglais et scandinaves pour la plupart, qui ont su me séduire...

Littérature

revelationbrutaleJ'aimais déjà Louise Penny avant même de la connaître. C'est dans un article de La voix de l'est que j'en avais entendu parler. Elle n'était pas traduite à ce moment-là. Mais l'auteur habite près de chez moi. J'étais déjà sous le charme. Je me suis jetée comme une enragée sur son premier livre traduit quand il est paru. Coup de foudre instantané. Ses romans ne sont que des coups de cœur pour moi. Si 2012 a vu paraître deux ouvrages, c'est son dernier, Révélation brutale qui m'a littéralement jetée par terre. Des mois après j'y pense encore tout le temps. Je relis des passages. Je réfléchis. Je rêve. Avec le tournage de l'adaptation de son premier livre je suis devenue en 2012 une groupie finie, frôlant l'hystérie. Mais bon, discrète tout de même, je ne saute pas (encore) sur les gens ;) 2013 commencera du bon pied, avec un nouveau Louise Penny prévu pour le 10 janvier. Bonheur!

fautilJonathan Safran Foer a suscité chez moi de longues réflexions avec son livre sur le végétarisme. Je suis d'ailleurs toujours en réflexion. J'ai aimé cette lecture, je suis passée par toute une gamme de sentiments. C'est ma première rencontre avec cet auteur. Je sais qu'il a écrit deux romans. Je compte les lire.  Faut-il manger les animaux? pose toutes sortes de questions que je me pose aussi, laissant la place à tous pour s'exprimer. J'ai aimé sa façon d'aborder ce sujet difficile, les pistes de réflexion qu'il propose, sa démarche. Un coup de cœur. Et une réflexion qui se poursuit longtemps après avoir tourné la dernière page. (J'en parle bientôt sur mon blogue)

jrrtolkienbioJ.R.R. Tolkien, une biographie de Humphrey Carpenter est probablement une des biographies qui m'a le plus passionnée dans ma vie de lectrice.
L'auteur y trace un portrait captivant du travail de Tolkien, de la genèse de son œuvre.
Ce fut une lecture passionnante, qui m'a fait découvrir tout le côté philologue de Tolkien, dont j'ignorais la plupart des détails.
Vraiment, une magnifique découverte, tant au niveau de l'homme que Tolkien était, de son travail que de ses œuvres.

abeillesmrholmesUn des romans les plus émouvants que j'ai pu lire se cachait dans un court ouvrage ayant l'apparence d'un pastiche de Sherlock Holmes.
Les abeilles de de monsieur Holmes de Mitch Cullin est une histoire sur la vieillesse, la nature, l'amitié et le déclin de la mémoire. Je n'y attendais pas grand chose.
J'ai été émue, touchée et surprise.
Une histoire à découvrir, assurément, qui fut une lecture très touchante pour moi.

Musique
Cette année en a été une de découvertes. Essentiellement en anglais de mon côté, mais les années se suivent et ne se ressemblent pas, mes trouvailles étant essentiellement le fruit du hasard, la plupart du temps.

Of Monsters and men, mon groupe coup de cœur de l'année, assurément! Un groupe de jeunes islandais, qui font dans l'indie folk. Leur musique est belle, pleine de sonorités folkloriques, entraînantes, joyeuses. Il y avait longtemps que je n'avais pas
aimé tout un album complet d'un artiste. Eh bien avec Of Monsters and men, c'est le cas! Ces musiciens me donnent l'impression d'aimer profondément ce qu'ils font. C'est pour moi un plaisir de les écouter. 

Mumford & sons est un groupe de folk rock britannique. Je les ai d'abord découvert cette année avec un album qui date de 2010, puis avec leur tout dernier paru cet automne. Leur musique s'inspire beaucoup du folklore et on le ressent dans leurs sonorité. Ce côté un peu ancien et différent me plait bien. On retrouve, outre les instrument classiques connus, également d'autres instruments plutôt
originaux dans leur musique: la mandoline, le banjo, le dobro et l'accordéon. Petite anecdote: le chanteur du groupe, Marcus Mumford est un grand lecteur et il a même fondé un club de lecture pour discuter bouquins avec d'autres fans! J'aime! :)
Sigur Rós est un groupe caractérisé par le fausset et le jeu à l'archet, ainsi que leurs pièces plutôt longues. Décidément les islandais me séduisent beaucoup cette année car ce groupe est aussi originaire de Reykjavik. Leur musique s'inspire de la musique classique, expérimentale et minimaliste, en plus d'avoir des accents rock progressif. Les sonorités sont très particulières et aussi très éthérées. Moi, je suis sous le charme!

Leahy est un groupe canadien de musique folk fondé dans les années 80. Le violon y est très présent, pour mon plus grand bonheur. C'est par l'entremise du roman de Louise Penny, Révélation brutale, que j'ai connu ce groupe. J'ai fais une recherche sur une pièce dont elle parle dans le roman, Colm Quigley, et je suis tombée sur une pièce de Leahy. Depuis j'ai adopté ce groupe dont la musique me plait énormément. 
Alain-François a donné de l'ambiance à mon temps des fêtes cette année. J'avais manqué de temps pour tout et ce n'était pas vraiment Noël à la maison. Heureusement nous réveillonnions ailleurs. Mais avec sa musique festive, aux accents folklorique,
qui rappelle les rigodons, c'était Noël dans la maison et dans la voiture! Juste pour ça, et les chansons que l'on fredonnait en famille, merci! (Et pour ne pas me déplaire, Alain-François manie aussi le violon! Un plaisir pour moi!)

Cinéma
Je ne suis pas allée au cinéma très souvent cette année. Mais cette fin d'année a apporté trois bons films que je ne pouvais manquer.

esimesacEsimésac m'a plu. J'aime Fred Pellerin. J'aime les contes. J'aime son univers un peu déjanté. Poétique. Étrange. À mi-chemin entre aujourd'hui et hier. Il y a quelque chose de vieillot dans Esimésac. Beaucoup l'ont comparé à Babine. Pour moi les deux sont différents. On ne peut pas faire de comparaison. Esimésac raconte l'univers d'hommes forts. C'est un film plus gris, qui se passe pendant la crise
économique. Les familles mangent de la misère pour leurs repas. De l'eau chaude dans les meilleurs moments. Les jeux de mots sont brillants. Il y a de belles scènes de Noël. Je suis sortie du cinéma avec le sourire et l'impression qu'en groupe, on pouvait définitivement être meilleurs. Nicolas-Frank Vachon est un acteur de théâtre. C'est son premier grand rôle au cinéma. C'est aussi un
photographe et c'est avec bonheur que je me suis penchée sur son travail par la suite. Une découverte qui me ravie en tous points!

hobbitJ'étais fébrile comme une enfant lorsque je suis allée voir Le Hobbit. Je faisais le décompte des jours avant la sortie du film depuis des mois. Je l'attendais depuis des années. Le pari était donc (presque) gagné d'avance! Et j'ai vraiment aimé. Je me suis amusée, j'ai ris, j'ai été ravie. Je venais de relire Bilbo et ça été un visionnement encore plus intéressant dans cette optique. J'ai été séduite parce que c'est un film majestueux, plein d'action, visuellement magnifique (surtout quand on porte des lunettes 3D vertes, marquées "The Hobbit" dessus, lunettes que j'ai conservé avec un soin jaloux, en fan finie que je suis!) et parce que c'est Tolkien, Peter Jackson et Martin Freeman.
J'ai déjà envie de le revoir...

histoiredepiHistoire de Pi a été une belle surprise. J'aime d'amour l'œuvre de Yann Martel. J'attendais ce film avec impatience. J'espérais
qu'on en ferait quelque chose de bien, à la hauteur du livre. C'est un film qui m'a habitée longtemps après l'avoir vu. Tout comme le livre à l'époque de ma lecture. C'est humain. Ça pose beaucoup de bonnes questions et ça amène des pistes de réflexion. C'est une œuvre majeure de la littérature canadienne, pour moi en tout cas. La lecture m'avait marquée et je suis heureuse de l'adaptation de Ang Lee, un réalisateur que j'estime beaucoup. Le film est une merveilleuse adaptation, qui sied très bien au 3D, pour encore plus de plaisir!

Séries télévisées

SherlockSaison2La deuxième saison de Sherlock. Attendue. Vue et revue. Réécoutée un nombre incalculable de fois. Achetée en anglais comme en français. J'ai d'ailleurs amélioré mon anglais grâce à Sherlock, ce qui n'est pas rien. Je le regarde maintenant dans la langue de Shakespeare et je connais les répliques par cœur en anglais comme en français. C'est une de mes plus grandes addictions en matière de série télévisée. Pour moi, Benedict Cumberbatch et Martin Freeman incarnent le meilleur tandem Sherlock/Watson qu'il est possible de concevoir. Je sais que plusieurs ne jurent que par Jeremy Brett, je sais qu'il a apporté beaucoup au personnage de Sherlock Holmes, mais ces vieux films ne me séduise pas. Pour une fan de Sherlock Holmes depuis près de 20 ans, la série de Moffat et Gatiss est un véritable cadeau. Un plaisir à partager (j'ai d'ailleurs converti tous ceux que je pouvais dans mon entourage, même les réfractaires, qui ont au moins eu la bonne idée d'essayer.) Vivement la troisième saison!

alphas1La série Alphas a été une merveilleuse découverte. Je ne connaissais pas du tout et je suis tombée dessus par pur hasard. J'ai tout de suite aimé. Je ne comprenais pas pourquoi j'aimais autant jusqu'à ce que je constate que cette série provient des créateurs de X-Men. Je suis une grande fan des X-Men. C'est tellement bon! De l'action, des pouvoirs spéciaux. Je ne m'en lasse pas. L'esprit de la série est un peu dans le même genre. On y rencontre un groupe de gens très spéciaux. J'adore suivre les Alphas dans leurs enquêtes. J'ai eu un coup de cœur pour le personnage de Gary Bell, un jeune autiste, qui capte les signaux d'ondes cellulaires, télévisées et autres. L'acteur Ryan Cartwright est convaincant. Une série que j'aime vraiment beaucoup!

doctorwho5Tout le monde me parlait de Doctor Who et c'est en 2012 que j'ai découvert cette série. J'étais réfractaire à cause du mot "docteur". J'ai une peur bleue des médecins. Mais ce docteur-là n'a absolument rien à voir avec la médecine ;) Les saisons avec Matt Smith me séduisent le plus, Matt pour qui j'ai un faible certain. Il me fait rire, m'amuse, j'aime ses mimiques et ses réactions. Une série qui me séduit parce qu'elle est absurde, impossible, que ses fans sont déchainés et que l'univers dans lequel les créateurs nous plonge défie l'imagination. Jamais je ne pensais accrocher à une série de science-fiction aussi poussée. Pourtant, ce fut le coup de cœur! Il faut savoir que cette série a été diffusée pour la première fois en 1963, qu'elle compte deux "séries", plusieurs saisons, plus de 800 épisodes et 11 "Docteurs" jusqu'à maintenant ;)

Art de vivre et gadgets

David's tea
Découverte par hasard parce qu'une amie en parlait sur le net, j'étais très fébrile d'y aller et c'est en 2012 que j'y ai mis les pieds pour la première fois. Il faut dire que je n'en ai pas dans ma région. Ma première visite a été ruineuse... Je n'ai aucune retenue en matière de thé, surtout dans une boutique aussi jolie, lumineuse, aux employés si gentils, pressés de nous faire goûter et de partager idées, conseils et autres. J'aime le concept de désacralisation du thé. J'aime l'info lettre amusante à laquelle je suis abonnée. J'aime leurs photographies magnifiques qui accompagnent chaque page de thé sur leur site web. J'aime le concept du thé comme objet de réconfort, de mode, un produit qui suit les saisons et se décline selon l'été, l'hiver, le temps qu'il fait. J'aime que David se raconte dans son info lettre. J'aime ces compagnies qui s'adaptent au client, qui prennent le temps de leur offrir une belle expérience, qui titille
les sens. Je suis sensible à ce genre de concept commercial. Tant qu'à acheter quelque part aussi bien que ce soit beau, plaisant et invitant! J'aime aussi que David Segall, le fondateur, soit montréalais, qu'il soit jeune (28 ans), pétillant et que sa compagnie soit canadienne.Cette année, il y avait du David's tea sous le sapin ;)

Photographie
J'ai fais de la photo toute ma vie. J'étais enfant et j'avais mon appareil photo. On investissait chaque semaine des dizaines et des dizaines de dollars en pellicules et en développement de photos pour toute la famille. Mes parents prenaient sans cesse des photos. Mon père a été photographe pour des journaux. J'ai couru avec lui les chiens écrasés et les noyés repêchés dans le fleuve. À treize ans je développais moi-même mes pellicules et mes photos, couleur et noir et blanc en chambre noire. J'ai eu du mal à me convertir au numérique, mais par la suite je n'ai eu que des appareils-photo pour touristes. Le genre d'appareil qui me frustre totalement, tellement ses possibilités sont réduites. J'ai loué longtemps mes appareils photos lorsque j'étais étudiante. Ça fait quinze ans que
je bave d'envie devant les vitrines d'appareils reflex. 2012 aura été celle de mon cadeau "de moi à moi" et l'année à venir, celle de la photo. J'ai l'impression de flotter sur un nuage. Je dors pratiquement avec mon appareil-photo, tellement je l'ai attendu des années.
Enfin, je retrouve le plaisir de la photo tel que je le connaissais à l'époque de l'argentique: des heures de sorties pour faire de la photo, capter LE moment. Fugace. Plein de beauté. Un bonheur.

iTunes
C'est ma découverte de l'année. Je sais, j'ai du retard. Mais j'ai été convertie à Apple Noël passé. Je suis depuis une utilisatrice convaincue. J'ai toujours aimé la musique mais je n'ai pas de radio chez moi. J'achetais des cd qui me décevaient la plupart du temps. J'aime rarement tout ce que fait un artiste. J'écoutais la radio en voiture. J'ai découvert iTunes et un monde de possibilité. J'achète des cartes prépayées en quantité industrielle et je découvre de nouvelles sonorités chaque semaine. Comme je suis autant éclectique en matière de lecture qu'en musique, j'écoute de tout, je suis curieuse, du classique en passant par le métal, le folk, le traditionnel, la musique de Noël. De mon lit, à minuit, si j'en ai envie, j'achète des chansons qui me tentent. J'écoute beaucoup. Je découvre. Pour moi, c'est le paradis d'avoir au bout des doigts accès à tant de contenu!

Références de mes coups de coeur 2012

Livres
Révélation brutale, Louise Penny, Flammarion Québec
Faut-il manger les animaux?, Jonathan Safran Foer, éditions de l'Olivier
J.R.R. Tolkien, une biographie, Humphrey Carpenter, Christian Bourgoys éditeur
Les abeilles de monsieur Holmes, Mitch Cullin, Éditions Naïve ou À vue d'œil

Séries télé
Sherlock, série créée par Mark Gatiss et Steven Moffat
Alphas, série créée par Michael Karnow et Zak Penn
Doctor Who, série créée par Graeme Harper, Russell T Davies et Steven Moffat (pour la 2ème série)

Cinéma
Ésimésac, film de Luc Picard, d'après les contes de Fred Pellerin
Le Hobbit, film de Peter Jackson, d'après le roman de J.R.R. Tolkien
Histoire de Pi, film de Ang Lee, d'après le roman de Yann Martel

Musique
My Head is an Animal, Of Monsters and Men
Babel, Mumford and sons
Sigh no more, Mumford and sons
Takk..., Sigur Rós
Lakefield, Leahy
In all Things, Leahy
La trousse du temps des Fêtes t. 1 et 2, Alain-François

Autres
David's tea, en boutique ou en ligne
Canon, chez les détaillants autorisés ou en ligne
iTunes, en ligne

Voilà mon petit bilan! En faites-vous un quand une année s'achève? Je ne prends jamais de résolution. Mais un retour sur mon année me permet de corriger le tir pour l'année suivante ou de poursuivre ce que j'ai déjà entamé.

Je vous souhaite une belle année 2013. De fabuleux moments. Du bonheur. L'occasion d'avoir plus de temps, d'apprendre pleins de choses, de vivre mieux.

Merci d'être là! :)