foretgivreenov

Ce matin, tout est blanc, givré. Le soleil brûle derrière la forêt et incendie littéralement la glace qui recouvre tout. C'est beau, ça brille!

Gustave s'ennuie. Il passe son temps à demander à sortir, à rentrer, à sortir, à rentrer... Il veut de l'attention. On manque malheureusement de temps pour lui donner toute l'affection qu'il demande. C'est un petit chien exigeant ;)

J'essaie de rester à jour dans mes lectures, j'essaie de mettre à jour mon site au moins une fois par semaine. Il me semble avoir une liste de choses interminable à faire, dont je n'arrive pas à cocher la moitié des items chaque semaine. Ce n'est pas grave, on fait ce que l'on peut. Noël, mine de rien, arrive rapidement. Si je me réjouis des lumières, de la musique et de tous les petits plaisirs, je manque de temps pour m'y préparer. Aurais-je le temps de cuisiner? De préparer quelques petits présents? De faire un sapin et de poser les lumières? De m'offrir une ou deux lectures de saison? Je ne sais pas. Je ne me mets pas de pression avec ça. Noël viendra et l'on sera prêts ou non, ce n'est pas important. L'important est plutôt d'être dans l'ambiance, dans son coeur et dans sa tête.

demenagementbiblioAu travail, nous sommes en plein déménagement. Nous avons un échéancier serré à respecter. Cette semaine, nous avons eu une de nos dernières rencontres avec l'architecte, l'ingénieur, alouette! Et nous avons vu les plan finaux des rénovations majeures qui seront faites à la bibliothèque. On aura vraiment quelque chose de bien. En attendant, jusqu'à Noël, il faut préparer, remplir et déplacer environ 800 boîtes de livres, planifier un aménagement temporaire pour recevoir les lecteurs et les dépanner pendant quelques semaines après le Nouvel An, avant de réouvrir officiellement au printemps. Entre tout cela, c'est beaucoup de boîtes à préparer, de choses à planifier, de lunchs pris sur le pouce, mais aussi de beaux moments de fatigue et de folie, de fous rires, de la fébrilité, de la planification et des choix à faire. J'aime, sommes toutes, ces journées un peu folles, qui commencent au petit matin et me laisse fatiguée le soir, quand je rentre à la maison. Le projet est emballant, excitant. On y travaille à tous les niveaux et nous sommes sollicités et consultés, ce qui est d'autant plus agréable. Entretemps, jusqu'à la fermeture mi-décembre, il faut continuer à accueillir les lecteurs, tenter de les accomoder au mieux dans leurs demandes, parmi le fouilli causé par les boîtes et les étagères à moitié vides. Ça suscite beaucoup de questions mais aussi de beaux échanges. J'aime mon travail! :)

Quand j'ai un peu de temps, je lis, j'essaie en tout cas. Ma pile est monumentale. J'amène Gustave en bordure de la forêt. La chasse est toujours en cours, mais nous sommes prudents. Le temps est froid depuis plusieurs jours. C'est tellement plaisant!

Je suis toujours là, mais je suis incapable de répondre à tout le monde, de commenter tous les messages. Milles excuses! En attendant je vous souhaite un très beau week-end!