foretgeleenov2012Novembre est souvent un mois mal aimé. Un mois qu'on associe aux morts. À la grisaille. Un mois victime de sa position dans le calendrier:  il vient après la flamboyance d'octobre et juste avant les festivités de décembre. Pourtant, c'est un mois que j'aime beaucoup. Un mois qui nous donne l'occasion d'aspirer à la tranquilité, au calme. Un entre-deux.

Les premiers froids de novembre en forêt sont difficiles. Un 2°c humide de novembre est plus difficile à supporter qu'un froid -20° de janvier par exemple. Le premier jour de vrai froid, je le passe toujours à la maison. Une maison rendue glaciale par l'humidité, difficile à chauffer. Je m'enveloppe dans une couverture chaude, je bois des litres de thé brûlant. Par la fenêtre, la pluie et la neige se mélange. Je lis. J'ai l'impression de vivre dans un de ces romans anglais où les châteaux sont pleins de courants d'air. C'était dimanche dernier. Un dimanche brumeux, parfait pour lire des histoires de fantômes, en parcourant la maison pleine d'ombres, une théière à la main pour remplir ma tasse laissée dans la bibliothèque. Même Gustave cherche du réconfort dans le creux d'un coussin ou sur un divan moelleux laissé quelques minutes sans surveillance.
Peu à peu, l'humidité et le froid parvient à être occulté par la chaleur et la lumière. La maison se réchauffe. Sauf ce matin. Un matin glacial de -8°c, où les fenêtres sont givrées et le gazon blanc de givre. Où j'ai envie de traîner au lit, emmitoufflée jusqu'au cou. Il a neigé en début de semaine. Des flocons qui tourbillonnaient partout et qui laissait leur trace, comme du sucre à glacer, sur la forêt. C'était très joli. Une première vraie neige qui est demeurée au sol un peu plus de 24h.
La chasse suit son cours. On entend fréquemment des coups de feu. Comme chaque année, je déteste ça. Personne ne chasse dans mon coin de forêt, mais il y a de la chasse un peu plus loin. Une balle perdue peut faire du chemin et une forêt n'a pas de frontière. La prudence s'impose. J'essaie de lire les tableaux de droits de chasse du ministère des ressources naturelles et je n'y comprend rien du tout. Je suis incapable de trouver, dans les listes, si oui ou non la chasse est permise dans mon coin, et si elle l'est à l'arme à feu ou à l'arc, et quand elle l'est. Tout est divisé par zones, par animal, par type d'armes... finalement je ne m'y retrouve pas. J'ai vu à plusieurs reprises depuis deux semaines, des patrouilles de garde-chasse dans le coin. On entend parfois des coups de feu, tôt au petit matin ou les week-ends. Je fais toujours des promenades en forêt - le temps, le froid, la lumière, tout me pousse à passer des heures à l'extérieur - mais je ne m'enfonce plus très loin. On ne sait jamais...
 
Aujourd'hui c'est une belle journée. Mon avant-dernière journée de congé avant des semaines de travail bien remplies, et ce jusqu'à Noël. On prépare de grosses rénovations à la bibliothèque. Elles s'étaleront jusqu'en avril. Une longue période de fermeture et une bibliothèque entière à mettre dans des boîtes... Il fait froid, mais un soleil magnifique. Un ciel bleu. Gustave est surexcité par le froid. Quand l'hiver arrive, il passe tout son temps dehors. Comme moi :)

foretgeleenov2012-2