Vivre à la campagne: plaisirs et petits bonheurs

Un nouveau départ

Une nouvelle année. Le besoin d'autres choses.

Mon blogue de livres ayant migré sur une nouvelle plateforme en juin dernier, Vivre à la campagne suit le mouvement aussi. Je constate qu'avec le temps, le moule dans lequel je suis ici ne me convient plus. J'ai de moins en moins de plaisir à venir raconter mes états d'âme et j'ai souvent l'impression de tourner en rond.

Ce que j'ai envie de faire depuis longtemps, c'est de partager mes photos et des bribes de ma vie campagnarde. Petits bouts de bonheur ici et là.

J'espère que vous me suivrez. Ce sera différent, plus axé sur les images.

C'est ici: http://www.vivrelacampagne.com/

EDIT: L'adresse a été modifiée pour un .com et comme j'ai eu plusieurs commentaires concernant la publicité, je peux vous assurer que le site est maintenant sans pub agressante.

 

Posté par Allie à 17:11 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


03 janvier 2013

Bilan 2012

Une nouvelle année qui pointe le bout de son nez c'est toujours un moment important. Le temps passe (trop) rapidement et on a tendance à revenir sur ce qui s'est passé pendant l'année pour réévaluer ce qu'il nous reste des douze derniers mois. Je fais donc un bilan personnel, professionnel et culturel pour l'année qui se termine.

Réflexions sur 2012

Sport, santé et... essence!
2012 a été une année difficile côté santé. Hospitalisation, médication, perte de conscience, cardiologie, dislocation d'une épaule qui
guérie mal, etc etc.  J'ai aussi terminé l'année et passé mes vacances (gâchées) à tenter de me remettre d'une grippe virulente, une des plus fortes que j'ai jamais eu de ma vie. J'ai passé des jours et des jours brûlante de fièvre, à moitié dans les vapes, à ne pas dormir et à cracher mes poumons.. Bref toutes ces maladies et séjours à l'hôpital, je m'en serais passé volontiers, puisque j'ai une peur panique des hôpitaux en plus d'être hypocondriaque. Sauf que ça m'a permis aussi de prendre conscience de certaines choses (les épreuves servent à ça non?). Je me suis prise en main. Je me suis mise sérieusement au vélo, ma nouvelle et grande passion. J'ai aussi réalisé qu'aller travailler à vélo a plein d'avantages. Pour ma santé. Pour faire baisser de façon significative le niveau de stress. Pour permettre d'évacuer le trop plein d'énergie. Pour profiter du magnifique paysage que m'offre ma très belle région. Ça prend un
petit coup de pouce au début et on y prend vite goût. C'est aussi ma façon de faire un pied de nez aux grandes compagnies pétrolières. En région, c'est difficile de ne pas avoir de voiture. En allant travailler à vélo, j'économise tellement d'argent sur l'essence. Avec un demi-plein je réussissais à faire trois semaines. C'est le triple de ce que je pouvais faire normalement. Ma motivation est donc double. Cette année, je suis plus motivée que jamais et dès que la saison le permettra, je veux m'équiper pour pouvoir voyager à vélo par temps de pluie, ou la nuit. Cet hiver, j'ai troqué mon vélo contre des skis. Et j'y vais presque tous les jours. Je veux être toujours en forme quand reviendra le temps de remonter sur mes deux roues pour dévaler les routes avec mon vélo.

Personnel
Je me suis beaucoup ouverte aux autres en 2012. Plus que je ne l'ai jamais fait en réalité. Je partage sans retenue mes pensées,
mes idées et mes passions. Ça m'a permis de consolider des liens, faire de nouvelles rencontres, apprendre à connaître encore plus les gens. J'ai choisis de m'ouvrir encore plus aux autres, de me permettre d'être moi-même, avec mes qualités et mes défauts, de rire de moi et d'aborder les gens avec qui je n'aurais pas parlé normalement, par timidité. Je garde en tête deux pensées pour tenter d'être une meilleure personne. Je vous partage d'abord la première, qui me garde consciente de la personne que je suis:

"Le privilège d'une vie est d'être qui vous êtes." - Joseph Campbell

La seconde suit après ces quelques lignes. Je peux cependant dire que j'ai tenté d'appliquer ces citations en 2012 et je continuerai à le faire. Ça m'a permis d'apprendre à connaître des gens que je côtoyais sans vraiment m'impliquer. D'échanger avec des inconnus. Je
pense à ce conseiller en photographie numérique avec qui j'ai passé un long moment à échanger sur la photo argentique et numérique, sur les projets que j'avais. Ou ce vendeur de souliers que j'ai fais rigoler pendant une heure et qui a passé du temps avec moi pour me conseiller les meilleurs souliers pour mon travail et pour faire du vélo et de la randonnée. Ou encore Julie, cette fille hyper sympathique, chez qui je me procure la moulée pour mon chien, avec qui je discute toujours. Julie a une chienne fabuleuse, Charlotte, pour qui je me mets à quatre patte en plein milieu du magasin, en lui grattant les oreilles.
J'ai réalisé que toutes ces rencontres inévitables dans la vie sont souvent vides. On ne se connait pas. On ne se parle pas vraiment. De là mon désir d'appliquer cette seconde citation:

"Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux." - Mère Térésa

J'essaie de laisser un peu de bonheur derrière moi, de rires aussi. Ça ne demande tellement rien. Un sourire. Une conversation. J'ai enrichis mes rencontres personnelles cette année, avec des inconnus, mais aussi avec des gens qui me sont proches. Je suis assez heureuse de tout cela. Et je continuerai à le faire. Parce que les rencontres enrichissantes et le partage devraient toujours être le centre d'une vie, surtout dans la société dans laquelle nous vivons.

Travail et réalisation
Mon travail à la bibliothèque a prit plus d'ampleur. Avec le beau projet de rénovation complète du bâtiment, d'une bibliothèque ouverte sur le partage et l'envie d'y venir, de s'asseoir et d'y passer de belles heures, avec le wi-fi, un café, des zones pour petits et ados bien définies, l'informatique, un rappel historique intéressant du bâtiment, notre future bibliothèque (qui ouvrira au printemps) sera magnifique! C'est beaucoup de travail, mais c'est un projet fabuleux.
Mon blogue quant à lui, qui existe depuis 2003 a changé de lieu, de plateforme et a eu son .com en 2012. Ce que j'y ai changé me plait beaucoup. Les visiteurs sont (parfois) différents de ceux qui y venaient avant, même si certains ont suivis, mais ça me permet de faire de ce lieu un endroit vraiment à mon image. Ça me convient tout à fait!

Découvertes 2012

Je vous propose dans cette deuxième partie mes rencontres musicales, cinématographiques, télévisée et littéraires de cette
dernière année. Ce ne sont pas nécessairement des parutions 2012 mais elles ont été pour moi des nouveautés cette année, des coups de cœur, des découvertes qui m'ont accompagnée pendant de belles heures. J'aurais aimé plus de contenu original en français, plus de québécois, mais cette année, ce sont surtout les autres, anglais et scandinaves pour la plupart, qui ont su me séduire...

Littérature

revelationbrutaleJ'aimais déjà Louise Penny avant même de la connaître. C'est dans un article de La voix de l'est que j'en avais entendu parler. Elle n'était pas traduite à ce moment-là. Mais l'auteur habite près de chez moi. J'étais déjà sous le charme. Je me suis jetée comme une enragée sur son premier livre traduit quand il est paru. Coup de foudre instantané. Ses romans ne sont que des coups de cœur pour moi. Si 2012 a vu paraître deux ouvrages, c'est son dernier, Révélation brutale qui m'a littéralement jetée par terre. Des mois après j'y pense encore tout le temps. Je relis des passages. Je réfléchis. Je rêve. Avec le tournage de l'adaptation de son premier livre je suis devenue en 2012 une groupie finie, frôlant l'hystérie. Mais bon, discrète tout de même, je ne saute pas (encore) sur les gens ;) 2013 commencera du bon pied, avec un nouveau Louise Penny prévu pour le 10 janvier. Bonheur!

fautilJonathan Safran Foer a suscité chez moi de longues réflexions avec son livre sur le végétarisme. Je suis d'ailleurs toujours en réflexion. J'ai aimé cette lecture, je suis passée par toute une gamme de sentiments. C'est ma première rencontre avec cet auteur. Je sais qu'il a écrit deux romans. Je compte les lire.  Faut-il manger les animaux? pose toutes sortes de questions que je me pose aussi, laissant la place à tous pour s'exprimer. J'ai aimé sa façon d'aborder ce sujet difficile, les pistes de réflexion qu'il propose, sa démarche. Un coup de cœur. Et une réflexion qui se poursuit longtemps après avoir tourné la dernière page. (J'en parle bientôt sur mon blogue)

jrrtolkienbioJ.R.R. Tolkien, une biographie de Humphrey Carpenter est probablement une des biographies qui m'a le plus passionnée dans ma vie de lectrice.
L'auteur y trace un portrait captivant du travail de Tolkien, de la genèse de son œuvre.
Ce fut une lecture passionnante, qui m'a fait découvrir tout le côté philologue de Tolkien, dont j'ignorais la plupart des détails.
Vraiment, une magnifique découverte, tant au niveau de l'homme que Tolkien était, de son travail que de ses œuvres.

abeillesmrholmesUn des romans les plus émouvants que j'ai pu lire se cachait dans un court ouvrage ayant l'apparence d'un pastiche de Sherlock Holmes.
Les abeilles de de monsieur Holmes de Mitch Cullin est une histoire sur la vieillesse, la nature, l'amitié et le déclin de la mémoire. Je n'y attendais pas grand chose.
J'ai été émue, touchée et surprise.
Une histoire à découvrir, assurément, qui fut une lecture très touchante pour moi.

Musique
Cette année en a été une de découvertes. Essentiellement en anglais de mon côté, mais les années se suivent et ne se ressemblent pas, mes trouvailles étant essentiellement le fruit du hasard, la plupart du temps.

Of Monsters and men, mon groupe coup de cœur de l'année, assurément! Un groupe de jeunes islandais, qui font dans l'indie folk. Leur musique est belle, pleine de sonorités folkloriques, entraînantes, joyeuses. Il y avait longtemps que je n'avais pas
aimé tout un album complet d'un artiste. Eh bien avec Of Monsters and men, c'est le cas! Ces musiciens me donnent l'impression d'aimer profondément ce qu'ils font. C'est pour moi un plaisir de les écouter. 

Mumford & sons est un groupe de folk rock britannique. Je les ai d'abord découvert cette année avec un album qui date de 2010, puis avec leur tout dernier paru cet automne. Leur musique s'inspire beaucoup du folklore et on le ressent dans leurs sonorité. Ce côté un peu ancien et différent me plait bien. On retrouve, outre les instrument classiques connus, également d'autres instruments plutôt
originaux dans leur musique: la mandoline, le banjo, le dobro et l'accordéon. Petite anecdote: le chanteur du groupe, Marcus Mumford est un grand lecteur et il a même fondé un club de lecture pour discuter bouquins avec d'autres fans! J'aime! :)
Sigur Rós est un groupe caractérisé par le fausset et le jeu à l'archet, ainsi que leurs pièces plutôt longues. Décidément les islandais me séduisent beaucoup cette année car ce groupe est aussi originaire de Reykjavik. Leur musique s'inspire de la musique classique, expérimentale et minimaliste, en plus d'avoir des accents rock progressif. Les sonorités sont très particulières et aussi très éthérées. Moi, je suis sous le charme!

Leahy est un groupe canadien de musique folk fondé dans les années 80. Le violon y est très présent, pour mon plus grand bonheur. C'est par l'entremise du roman de Louise Penny, Révélation brutale, que j'ai connu ce groupe. J'ai fais une recherche sur une pièce dont elle parle dans le roman, Colm Quigley, et je suis tombée sur une pièce de Leahy. Depuis j'ai adopté ce groupe dont la musique me plait énormément. 
Alain-François a donné de l'ambiance à mon temps des fêtes cette année. J'avais manqué de temps pour tout et ce n'était pas vraiment Noël à la maison. Heureusement nous réveillonnions ailleurs. Mais avec sa musique festive, aux accents folklorique,
qui rappelle les rigodons, c'était Noël dans la maison et dans la voiture! Juste pour ça, et les chansons que l'on fredonnait en famille, merci! (Et pour ne pas me déplaire, Alain-François manie aussi le violon! Un plaisir pour moi!)

Cinéma
Je ne suis pas allée au cinéma très souvent cette année. Mais cette fin d'année a apporté trois bons films que je ne pouvais manquer.

esimesacEsimésac m'a plu. J'aime Fred Pellerin. J'aime les contes. J'aime son univers un peu déjanté. Poétique. Étrange. À mi-chemin entre aujourd'hui et hier. Il y a quelque chose de vieillot dans Esimésac. Beaucoup l'ont comparé à Babine. Pour moi les deux sont différents. On ne peut pas faire de comparaison. Esimésac raconte l'univers d'hommes forts. C'est un film plus gris, qui se passe pendant la crise
économique. Les familles mangent de la misère pour leurs repas. De l'eau chaude dans les meilleurs moments. Les jeux de mots sont brillants. Il y a de belles scènes de Noël. Je suis sortie du cinéma avec le sourire et l'impression qu'en groupe, on pouvait définitivement être meilleurs. Nicolas-Frank Vachon est un acteur de théâtre. C'est son premier grand rôle au cinéma. C'est aussi un
photographe et c'est avec bonheur que je me suis penchée sur son travail par la suite. Une découverte qui me ravie en tous points!

hobbitJ'étais fébrile comme une enfant lorsque je suis allée voir Le Hobbit. Je faisais le décompte des jours avant la sortie du film depuis des mois. Je l'attendais depuis des années. Le pari était donc (presque) gagné d'avance! Et j'ai vraiment aimé. Je me suis amusée, j'ai ris, j'ai été ravie. Je venais de relire Bilbo et ça été un visionnement encore plus intéressant dans cette optique. J'ai été séduite parce que c'est un film majestueux, plein d'action, visuellement magnifique (surtout quand on porte des lunettes 3D vertes, marquées "The Hobbit" dessus, lunettes que j'ai conservé avec un soin jaloux, en fan finie que je suis!) et parce que c'est Tolkien, Peter Jackson et Martin Freeman.
J'ai déjà envie de le revoir...

histoiredepiHistoire de Pi a été une belle surprise. J'aime d'amour l'œuvre de Yann Martel. J'attendais ce film avec impatience. J'espérais
qu'on en ferait quelque chose de bien, à la hauteur du livre. C'est un film qui m'a habitée longtemps après l'avoir vu. Tout comme le livre à l'époque de ma lecture. C'est humain. Ça pose beaucoup de bonnes questions et ça amène des pistes de réflexion. C'est une œuvre majeure de la littérature canadienne, pour moi en tout cas. La lecture m'avait marquée et je suis heureuse de l'adaptation de Ang Lee, un réalisateur que j'estime beaucoup. Le film est une merveilleuse adaptation, qui sied très bien au 3D, pour encore plus de plaisir!

Séries télévisées

SherlockSaison2La deuxième saison de Sherlock. Attendue. Vue et revue. Réécoutée un nombre incalculable de fois. Achetée en anglais comme en français. J'ai d'ailleurs amélioré mon anglais grâce à Sherlock, ce qui n'est pas rien. Je le regarde maintenant dans la langue de Shakespeare et je connais les répliques par cœur en anglais comme en français. C'est une de mes plus grandes addictions en matière de série télévisée. Pour moi, Benedict Cumberbatch et Martin Freeman incarnent le meilleur tandem Sherlock/Watson qu'il est possible de concevoir. Je sais que plusieurs ne jurent que par Jeremy Brett, je sais qu'il a apporté beaucoup au personnage de Sherlock Holmes, mais ces vieux films ne me séduise pas. Pour une fan de Sherlock Holmes depuis près de 20 ans, la série de Moffat et Gatiss est un véritable cadeau. Un plaisir à partager (j'ai d'ailleurs converti tous ceux que je pouvais dans mon entourage, même les réfractaires, qui ont au moins eu la bonne idée d'essayer.) Vivement la troisième saison!

alphas1La série Alphas a été une merveilleuse découverte. Je ne connaissais pas du tout et je suis tombée dessus par pur hasard. J'ai tout de suite aimé. Je ne comprenais pas pourquoi j'aimais autant jusqu'à ce que je constate que cette série provient des créateurs de X-Men. Je suis une grande fan des X-Men. C'est tellement bon! De l'action, des pouvoirs spéciaux. Je ne m'en lasse pas. L'esprit de la série est un peu dans le même genre. On y rencontre un groupe de gens très spéciaux. J'adore suivre les Alphas dans leurs enquêtes. J'ai eu un coup de cœur pour le personnage de Gary Bell, un jeune autiste, qui capte les signaux d'ondes cellulaires, télévisées et autres. L'acteur Ryan Cartwright est convaincant. Une série que j'aime vraiment beaucoup!

doctorwho5Tout le monde me parlait de Doctor Who et c'est en 2012 que j'ai découvert cette série. J'étais réfractaire à cause du mot "docteur". J'ai une peur bleue des médecins. Mais ce docteur-là n'a absolument rien à voir avec la médecine ;) Les saisons avec Matt Smith me séduisent le plus, Matt pour qui j'ai un faible certain. Il me fait rire, m'amuse, j'aime ses mimiques et ses réactions. Une série qui me séduit parce qu'elle est absurde, impossible, que ses fans sont déchainés et que l'univers dans lequel les créateurs nous plonge défie l'imagination. Jamais je ne pensais accrocher à une série de science-fiction aussi poussée. Pourtant, ce fut le coup de cœur! Il faut savoir que cette série a été diffusée pour la première fois en 1963, qu'elle compte deux "séries", plusieurs saisons, plus de 800 épisodes et 11 "Docteurs" jusqu'à maintenant ;)

Art de vivre et gadgets

David's tea
Découverte par hasard parce qu'une amie en parlait sur le net, j'étais très fébrile d'y aller et c'est en 2012 que j'y ai mis les pieds pour la première fois. Il faut dire que je n'en ai pas dans ma région. Ma première visite a été ruineuse... Je n'ai aucune retenue en matière de thé, surtout dans une boutique aussi jolie, lumineuse, aux employés si gentils, pressés de nous faire goûter et de partager idées, conseils et autres. J'aime le concept de désacralisation du thé. J'aime l'info lettre amusante à laquelle je suis abonnée. J'aime leurs photographies magnifiques qui accompagnent chaque page de thé sur leur site web. J'aime le concept du thé comme objet de réconfort, de mode, un produit qui suit les saisons et se décline selon l'été, l'hiver, le temps qu'il fait. J'aime que David se raconte dans son info lettre. J'aime ces compagnies qui s'adaptent au client, qui prennent le temps de leur offrir une belle expérience, qui titille
les sens. Je suis sensible à ce genre de concept commercial. Tant qu'à acheter quelque part aussi bien que ce soit beau, plaisant et invitant! J'aime aussi que David Segall, le fondateur, soit montréalais, qu'il soit jeune (28 ans), pétillant et que sa compagnie soit canadienne.Cette année, il y avait du David's tea sous le sapin ;)

Photographie
J'ai fais de la photo toute ma vie. J'étais enfant et j'avais mon appareil photo. On investissait chaque semaine des dizaines et des dizaines de dollars en pellicules et en développement de photos pour toute la famille. Mes parents prenaient sans cesse des photos. Mon père a été photographe pour des journaux. J'ai couru avec lui les chiens écrasés et les noyés repêchés dans le fleuve. À treize ans je développais moi-même mes pellicules et mes photos, couleur et noir et blanc en chambre noire. J'ai eu du mal à me convertir au numérique, mais par la suite je n'ai eu que des appareils-photo pour touristes. Le genre d'appareil qui me frustre totalement, tellement ses possibilités sont réduites. J'ai loué longtemps mes appareils photos lorsque j'étais étudiante. Ça fait quinze ans que
je bave d'envie devant les vitrines d'appareils reflex. 2012 aura été celle de mon cadeau "de moi à moi" et l'année à venir, celle de la photo. J'ai l'impression de flotter sur un nuage. Je dors pratiquement avec mon appareil-photo, tellement je l'ai attendu des années.
Enfin, je retrouve le plaisir de la photo tel que je le connaissais à l'époque de l'argentique: des heures de sorties pour faire de la photo, capter LE moment. Fugace. Plein de beauté. Un bonheur.

iTunes
C'est ma découverte de l'année. Je sais, j'ai du retard. Mais j'ai été convertie à Apple Noël passé. Je suis depuis une utilisatrice convaincue. J'ai toujours aimé la musique mais je n'ai pas de radio chez moi. J'achetais des cd qui me décevaient la plupart du temps. J'aime rarement tout ce que fait un artiste. J'écoutais la radio en voiture. J'ai découvert iTunes et un monde de possibilité. J'achète des cartes prépayées en quantité industrielle et je découvre de nouvelles sonorités chaque semaine. Comme je suis autant éclectique en matière de lecture qu'en musique, j'écoute de tout, je suis curieuse, du classique en passant par le métal, le folk, le traditionnel, la musique de Noël. De mon lit, à minuit, si j'en ai envie, j'achète des chansons qui me tentent. J'écoute beaucoup. Je découvre. Pour moi, c'est le paradis d'avoir au bout des doigts accès à tant de contenu!

Références de mes coups de coeur 2012

Livres
Révélation brutale, Louise Penny, Flammarion Québec
Faut-il manger les animaux?, Jonathan Safran Foer, éditions de l'Olivier
J.R.R. Tolkien, une biographie, Humphrey Carpenter, Christian Bourgoys éditeur
Les abeilles de monsieur Holmes, Mitch Cullin, Éditions Naïve ou À vue d'œil

Séries télé
Sherlock, série créée par Mark Gatiss et Steven Moffat
Alphas, série créée par Michael Karnow et Zak Penn
Doctor Who, série créée par Graeme Harper, Russell T Davies et Steven Moffat (pour la 2ème série)

Cinéma
Ésimésac, film de Luc Picard, d'après les contes de Fred Pellerin
Le Hobbit, film de Peter Jackson, d'après le roman de J.R.R. Tolkien
Histoire de Pi, film de Ang Lee, d'après le roman de Yann Martel

Musique
My Head is an Animal, Of Monsters and Men
Babel, Mumford and sons
Sigh no more, Mumford and sons
Takk..., Sigur Rós
Lakefield, Leahy
In all Things, Leahy
La trousse du temps des Fêtes t. 1 et 2, Alain-François

Autres
David's tea, en boutique ou en ligne
Canon, chez les détaillants autorisés ou en ligne
iTunes, en ligne

Voilà mon petit bilan! En faites-vous un quand une année s'achève? Je ne prends jamais de résolution. Mais un retour sur mon année me permet de corriger le tir pour l'année suivante ou de poursuivre ce que j'ai déjà entamé.

Je vous souhaite une belle année 2013. De fabuleux moments. Du bonheur. L'occasion d'avoir plus de temps, d'apprendre pleins de choses, de vivre mieux.

Merci d'être là! :)

Posté par Allie à 09:36 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 janvier 2013

Bonne année!

tassepyjama

Un petit mot pour vous souhaiter une belle année 2013!

Je reviendrai dans quelques jours avec un petit bilan personnel et culturel.

Pour le moment, je tente de reprendre le dessus. Si j'ai pu passer trois magnifiques premiers jours de vacances (lecture, ski à profusion et ensuite réveillon de Noël dans nos familles), nous sommes rapidement tombés malades. J'ai d'abord eu une sorte d'intoxication alimentaire sortie de je ne sais où (si seulement j'avais fais des excès pour la provoquer ou mangé des trucs inhabituels, j'aurais compris...) et le lendemain, j'avais la grippe. Une forte et virulente grippe où je ne réussissais même pas à dormir la nuit. Je ne me rappelle même pas avoir été aussi malade de ma vie. J'étais bouillante de fièvre en permanence, dans les vapes la plupart du temps et j'avais l'impression que mes os brisaient juste à bouger légèrement... Je commence doucement à être capable de dormir un peu et de manger autre chose qu'un bouillon clair...

Encore quelques jours de repos avant de reprendre mes activités... J'espère avoir au moins le temps de profiter de la neige et de quelques jours de vacances avant le retour au travail...

De retour bientôt, donc!

Posté par Allie à 14:46 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 décembre 2012

Avis de tempête hivernale

tempete0

Petite mésange sous la pluie...

Jeudi soir. J'arrive à la maison après une dernière journée de travail bien remplie. Notre poste temporaire de prêts de livres est finalement installé et complété en attendant les rénovations de la bibliothèque tout l'hiver. Les boîtes, c'est terminé jusqu'en mars et je suis heureuse d'être en vacances. D'autant plus qu'on nous annonce une belle tempête, soit 25 cm de neige. Fébrilité.

tempete1

La poudrerie offre un étrange tableau pendant la tempête...

Vendredi matin. La lumière me semble particulière à travers le rideau. C'est ma première journée de vacances, bien méritées, et je suis heureuse à l'idée de passer la journée dehors, avec Gustave. J'ouvre les rideaux, excitée comme une enfant de six ans... pour découvrir qu'il pleut à verse. Fort. Sans arrêt. L'eau tombe, grise, froide, sans l'ombre de la neige tant annoncée. En fait, j'apprends plus tard qu'il neige partout au Québec ou presque, avec des accumulations pouvant atteindre 75 cm voire 80 cm selon les régions. Et moi, je n'ai que de la pluie. Désespoir. Je retourne dans mon lit, avec mon Vélo Mag en pestant contre le ciel et en rêvant au printemps et à mon vélo...

tempete2

Vive le ski!

Samedi matin. De la neige partout! Dame nature ne m'a finalement pas oubliée! Il neige toute la journée et en fin d'après-midi, il y a suffisamment de neige pour que je sorte mes skis! Après deux mois sans vélo, le ski remplace bien les coups de pédale. J'en fais pendant une heure et demie, jusqu'à ce que je la nuit tombe. Bonheur!

tempete3

Arbres lourds de neige pour un paysage féérique!

Samedi soir. C'est la tempête chez moi aussi. Le vent hurle entre les arbres. On ne s'entend même pas penser. Dehors les vitres vibres dans leurs cadres. La poudrerie cache la vue, on ne voit même pas de l'autre côté du rang. Les oiseaux sont fébriles, Gustave surexcité, passe son temps à entrer et sortir de la maison. Dehors, la neige s'accumule à grande vitesse, masquant le bas des portes et créant de la jolie dentelle et des accumulations "comme dans les films" dans le bas de chaque fenêtre. C'est beau! On regarde des films de Noël jusqu'à ce qu'on tombe de sommeil. Ce n'est pas parce qu'on ne fait pas de sapin cette année qu'on n'a pas envie de se mettre un peu dans l'ambiance.

tempete4

Lever du soleil derrière les arbres

Dimanche matin. Je mange un bol de céréales, vais voir mes courriels rapidement et je sors Gustave. Le temps est nuageux, ça sent la neige, encore une fois. Je rentre Gustave, attrape l'appareil-photo et j'enfile mes skis. Me voilà partie pour quelques heures de randonnée pour faire de la photo.

tempete5

Magnifique sentier enneigé!

Je suis tellement contente de retrouver mes skis! L'exercice commençait à me manque. Je ne suis absolument pas une adepte des salles de sport. Pour moi, l'exercice c'est au grand air. Mon vélo me manquait souvent ces derniers temps, mais avec l'arrivée de la neige, je peu troquer les pédales contre un autre beau sport que j'aime. La neige était merveilleuse ce matin pour le ski.

tempete6

Petit ruisseau de glace et de neige

La forêt est un vrai bonheur. Magnifique. Belle. Lumineuse. La neige fait briller les branches des arbres. Les joues deviennent rouges. Les mitaines glacée. Le silence vaut tout l'or du monde. C'est indescriptible. Le soleil se lève doucement derrière les arbres. Le paysage est par moments à couper le souffle. Je m'arrête, juste pour capturer ces instants et en profiter. Un petit bonheur d'avant Noël. Et de retour à la maison, la neige s'est remise à tomber. Cette fois, pas de poudrerie ou de grand vent. Juste de jolis petits flocons, comme des boules de coton, qui tombent doucement du ciel.

Que c'est bon d'être en vacances!

(J'en profite pour vous souhaiter un très joyeux temps des Fêtes! Profitez-en bien! :))

tempete7
Magnifique soleil qui fait flamboyer les feuilles de l'hêtre

Posté par Allie à 10:36 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 décembre 2012

50 petites confessions

Je suis tombée là dessus sur Facebook et ça me plaisait. Alors ce n'est pas un tag (j'ai horreur des tags) mais le but de ce texte est de dévoiler 50 choses sur soi, amusantes, anecdotiques ou autres. Voilà donc!

1-Je m'émerveille d'un rien. J'espère ne jamais perdre cette faculté.

2-Vingt jours après avoir rencontré mon amoureux pour la première fois, nous déménagions ensemble. C'était il y a onze ans.

3-Je suis dépendante de mon iPad.

4-Petite, je rêvais de devenir un garçon. Ça me semblait plus amusant. Je détestais le "rôle" social des filles, je préférais jouer avec des garçons, porter des salopettes et faire rouler les camions de mon frère dans la boue.

5-Je suis hypocondriaque et je combat douze cancers par jour. Paradoxalement, j'ai une peur bleue des hôpitaux.

6-J'ai déjà été attaquée par un faucon pèlerin.

7-J'aime passionnément les chiens. Souvent plus que les humains.

8-Je suis maladroite et parfois, je m'exaspère moi-même.

9-Je ne m'ennuie jamais. J'ai une imagination galopante. Même seule, dans un lieu sans rien, je trouve de quoi m'occuper l'esprit.

10-Mon grand-père était magicien.

11-J'ai une intolérance au rooibos. Ça me donne des migraines terribles.

12-Je n'ai pas de cellullaire: j'ai horreur de parler au téléphone.

13-J'ai un côté "bûcheron" très fort: j'ai une douzaine de chemises à carreaux et j'adore les rigodons.

14-Je suis la seule à vivre sur mon rang. Jusqu'à l'année dernière, ni les livreurs, ni les GPS ne trouvaient ma maison.

15-Je peux passer des heures à observer les oiseaux et encore plus à tenter de les photographier.

16-Je suis quelqu'un qui rit beaucoup et facilement. Je fais rire les gens autour de moi et j'ai des crises de fous rires qui peuvent durer de très longues minutes.

17-Je suis fidèle. En amour, en amitié, dans mes passions et mes passe-temps. Quand j'aime, j'aime!

18-J'ai eu un accident de motoneige à l'âge de 14 ans. Je n'en ai plus jamais refais depuis.

19-J'ai écris et publié un livre pour enfant. J'ai même gagné un prix. Mais le métier d'écrivain ce n'est pas pour moi. Je suis définitivement une lectrice. Je n'ai plus eu envie de refaire l'expérience.

20-Quand je suis seule en voiture, je mets la musique si fort que mes vitres tremblent. Et je chante. En anglais comme en français.

21-J'ai gagné une médaille de bronze en volleyball aux Jeux du Québec.

22-Je n'aime pas vraiment la viande. Je n'en mange pratiquement pas. Je pourrais devenir végétarienne. J'y pense.

23-Je mange parfois des toasts fromage cheddar /confiture de framboise pour déjeuner. Je trouve ça normal mais tout le monde me dit que c'est un mélange étrange.

24-Je fais des fixations. Je peux écouter 800 fois de suite la même chanson. 40 fois le même film. Ou vérifier 4 fois avant de partir si j'ai bien verrouillé la porte.

25-Je ne tolère pas la fumée de cigarette. Elle me rend malade, j'en ai pour des jours à tousser comme un fumeur lorsque je passe un moment dans une pièce enfumée. Je n'ai jamais fumé ni même essayé. Aucun intérêt.

26-J'aime profondément la nature. Je suis une contemplative. La nature me donne l'impression de toucher du bout des doigts l'essence même de l'existence.

27-J'aime faire du lavage et plier du linge.

28-Je vais travailler à vélo dès que le temps me le permet. Vivre en ville, je serais une adepte du vélo d'hiver, mais ici c'est malheureusement trop difficile, les rangs n'étant déjà pas très déneigés, il me faudrait installer une souffleuse à mon vélo. C'est la mort dans l'âme que je l'ai remisé pour l'hiver.

29-Je déteste être touchée par des étrangers. Par conséquent je n'irais jamais me faire masser, coiffer, ou tripoter par un professionnel de l'esthétique quelconque.

30-Je n'aime pas les mariages. Pour moi c'est une dépense inutile. Les robes de mariée ne m'ont jamais fait rêver. Si un jour je me marie, ce sera uniquement pour les avantages gouvernementaux. Je serais le genre à me marier en jeans et souliers de course. J'attraperais probablement le premier passant venu pour me servir de témoin et je n'inviterais personne. Je déteste ce genre de cérémonie. Les baptêmes, enterrements et autres cérémonies protocolaires du même acabit entrent dans la même catégorie pour moi.

31-Je ne regarde pas les nouvelles et je ne lis pas les journaux. Je vis dans une bulle, pour me protéger. Je suis sensible et je trouve notre monde profondément malade.

32-Je n'aime pas magasiner. Sauf si c'est pour des livres ou des DVD. Ou du thé. Je n'ai alors aucune retenue.

33-Je fais plus jeune que mon âge.

34-À 13 ans, je développais moi-même mes pellicules photos et mes photographies en chambre noire. C'était bien avant le numérique.

35- J'ai le vertige. À partir de la cinquième marche d'une échelle, je commence à trembloter.

36-J'ai le mal de l'air. Je vomis sans arrêt en avion, du décollage à l'atterrissage, même avec des médicaments. Alors je ne voyage plus, sauf si je peux m'y rendre en voiture.

37-Je suis une grande passionnée, dans toutes les sphères de ma vie. Et j'admire les gens qui vivent intensément leur passion, quelle qu'elle soit.

38-Je suis incapable de coudre correctement un bouton. Les aiguilles et moi, qu'elles soient à coudre ou à tricoter, ça fait deux.

39-Je ne danse pas. Jamais. Ce n'est pas du tout en moi. Je suis incapable de suivre le rythme et je ne sais pas quoi faire de mon corps.

40-J'ai été en contact avec des gens ayant eu la varicelle pendant mon enfance, sans jamais l'attraper. Je l'ai eu finalement à l'adolescence, de façon tellement impressionnante que j'ai raté près de deux mois d'école et que j'en ai encore des cicatrices.

41-Je viens d'une famille d'artistes. Mon père était photographe-maquettiste, ma mère artiste-peintre.

42-J'ai longtemps été d'une timidité maladive et je me sentais mal partout. Maintenant, j'aime rencontrer des gens et je me fiche complètement de ce que peuvent penser les autres de moi.

43-Mon école primaire a été incendiée quand j'étais en deuxième année. Après, j'ai longtemps eu peur du feu.

44-Je n'aime pas les chips. Sauf si elles accompagnent un sandwich.

45-J'ai déjà surpris deux orignaux à me regarder par la fenêtre de mon salon. C'est imposant, un orignal. Deux, encore plus.

46-Je n'achète que des livres que j'ai déjà lu. Ou presque.

47-Je déteste les foules et les endroits surpeuplés comme les villes, les salons du livre et les manifestations.

48-Je ne comprends pas les gens, la plupart du temps.

49-C'est via internet et tout à fait par hasard que j'ai rencontré certaines des personnes devenues aujourd'hui essentielles à ma vie.

50-Je ne m'appelle pas Allie pour vrai. Sauf que ça fait si longtemps que ce surnom me suit sur le web que je le garde.

Posté par Allie à 13:34 - Commentaires [25] - Permalien [#]



27 novembre 2012

Un matin avec Tolkien

Un petit matin tranquille, de neige et de glace. Je manque de temps pour tout, mais parfois je m'accorde une petite heure pour plonger dans certains textes ou faire une promenade en forêt. Ce matin, Tolkien et son univers fascinant de la philologie m'accompagne. Si quelqu'un connait un ouvrage en français sur les langues qu'il a inventé, leur construction et leur historique, je suis vraiment très intéressée.

La neige des derniers jours est toujours là. La forêt est belle. Une rencontre majestueuse hier, à deux mètres de moi, deux magnifiques chevreuils. Un regard. J'ai arrêté de bouger. Ils m'ont observé et se sont faufilés entre les arbres pour disparaître. Magique.

Posté par Allie à 17:48 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

17 novembre 2012

Je manque de temps!

foretgivreenov

Ce matin, tout est blanc, givré. Le soleil brûle derrière la forêt et incendie littéralement la glace qui recouvre tout. C'est beau, ça brille!

Gustave s'ennuie. Il passe son temps à demander à sortir, à rentrer, à sortir, à rentrer... Il veut de l'attention. On manque malheureusement de temps pour lui donner toute l'affection qu'il demande. C'est un petit chien exigeant ;)

J'essaie de rester à jour dans mes lectures, j'essaie de mettre à jour mon site au moins une fois par semaine. Il me semble avoir une liste de choses interminable à faire, dont je n'arrive pas à cocher la moitié des items chaque semaine. Ce n'est pas grave, on fait ce que l'on peut. Noël, mine de rien, arrive rapidement. Si je me réjouis des lumières, de la musique et de tous les petits plaisirs, je manque de temps pour m'y préparer. Aurais-je le temps de cuisiner? De préparer quelques petits présents? De faire un sapin et de poser les lumières? De m'offrir une ou deux lectures de saison? Je ne sais pas. Je ne me mets pas de pression avec ça. Noël viendra et l'on sera prêts ou non, ce n'est pas important. L'important est plutôt d'être dans l'ambiance, dans son coeur et dans sa tête.

demenagementbiblioAu travail, nous sommes en plein déménagement. Nous avons un échéancier serré à respecter. Cette semaine, nous avons eu une de nos dernières rencontres avec l'architecte, l'ingénieur, alouette! Et nous avons vu les plan finaux des rénovations majeures qui seront faites à la bibliothèque. On aura vraiment quelque chose de bien. En attendant, jusqu'à Noël, il faut préparer, remplir et déplacer environ 800 boîtes de livres, planifier un aménagement temporaire pour recevoir les lecteurs et les dépanner pendant quelques semaines après le Nouvel An, avant de réouvrir officiellement au printemps. Entre tout cela, c'est beaucoup de boîtes à préparer, de choses à planifier, de lunchs pris sur le pouce, mais aussi de beaux moments de fatigue et de folie, de fous rires, de la fébrilité, de la planification et des choix à faire. J'aime, sommes toutes, ces journées un peu folles, qui commencent au petit matin et me laisse fatiguée le soir, quand je rentre à la maison. Le projet est emballant, excitant. On y travaille à tous les niveaux et nous sommes sollicités et consultés, ce qui est d'autant plus agréable. Entretemps, jusqu'à la fermeture mi-décembre, il faut continuer à accueillir les lecteurs, tenter de les accomoder au mieux dans leurs demandes, parmi le fouilli causé par les boîtes et les étagères à moitié vides. Ça suscite beaucoup de questions mais aussi de beaux échanges. J'aime mon travail! :)

Quand j'ai un peu de temps, je lis, j'essaie en tout cas. Ma pile est monumentale. J'amène Gustave en bordure de la forêt. La chasse est toujours en cours, mais nous sommes prudents. Le temps est froid depuis plusieurs jours. C'est tellement plaisant!

Je suis toujours là, mais je suis incapable de répondre à tout le monde, de commenter tous les messages. Milles excuses! En attendant je vous souhaite un très beau week-end!

 

Posté par Allie à 09:46 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 novembre 2012

Froid et glacial novembre

foretgeleenov2012Novembre est souvent un mois mal aimé. Un mois qu'on associe aux morts. À la grisaille. Un mois victime de sa position dans le calendrier:  il vient après la flamboyance d'octobre et juste avant les festivités de décembre. Pourtant, c'est un mois que j'aime beaucoup. Un mois qui nous donne l'occasion d'aspirer à la tranquilité, au calme. Un entre-deux.

Les premiers froids de novembre en forêt sont difficiles. Un 2°c humide de novembre est plus difficile à supporter qu'un froid -20° de janvier par exemple. Le premier jour de vrai froid, je le passe toujours à la maison. Une maison rendue glaciale par l'humidité, difficile à chauffer. Je m'enveloppe dans une couverture chaude, je bois des litres de thé brûlant. Par la fenêtre, la pluie et la neige se mélange. Je lis. J'ai l'impression de vivre dans un de ces romans anglais où les châteaux sont pleins de courants d'air. C'était dimanche dernier. Un dimanche brumeux, parfait pour lire des histoires de fantômes, en parcourant la maison pleine d'ombres, une théière à la main pour remplir ma tasse laissée dans la bibliothèque. Même Gustave cherche du réconfort dans le creux d'un coussin ou sur un divan moelleux laissé quelques minutes sans surveillance.
Peu à peu, l'humidité et le froid parvient à être occulté par la chaleur et la lumière. La maison se réchauffe. Sauf ce matin. Un matin glacial de -8°c, où les fenêtres sont givrées et le gazon blanc de givre. Où j'ai envie de traîner au lit, emmitoufflée jusqu'au cou. Il a neigé en début de semaine. Des flocons qui tourbillonnaient partout et qui laissait leur trace, comme du sucre à glacer, sur la forêt. C'était très joli. Une première vraie neige qui est demeurée au sol un peu plus de 24h.
La chasse suit son cours. On entend fréquemment des coups de feu. Comme chaque année, je déteste ça. Personne ne chasse dans mon coin de forêt, mais il y a de la chasse un peu plus loin. Une balle perdue peut faire du chemin et une forêt n'a pas de frontière. La prudence s'impose. J'essaie de lire les tableaux de droits de chasse du ministère des ressources naturelles et je n'y comprend rien du tout. Je suis incapable de trouver, dans les listes, si oui ou non la chasse est permise dans mon coin, et si elle l'est à l'arme à feu ou à l'arc, et quand elle l'est. Tout est divisé par zones, par animal, par type d'armes... finalement je ne m'y retrouve pas. J'ai vu à plusieurs reprises depuis deux semaines, des patrouilles de garde-chasse dans le coin. On entend parfois des coups de feu, tôt au petit matin ou les week-ends. Je fais toujours des promenades en forêt - le temps, le froid, la lumière, tout me pousse à passer des heures à l'extérieur - mais je ne m'enfonce plus très loin. On ne sait jamais...
 
Aujourd'hui c'est une belle journée. Mon avant-dernière journée de congé avant des semaines de travail bien remplies, et ce jusqu'à Noël. On prépare de grosses rénovations à la bibliothèque. Elles s'étaleront jusqu'en avril. Une longue période de fermeture et une bibliothèque entière à mettre dans des boîtes... Il fait froid, mais un soleil magnifique. Un ciel bleu. Gustave est surexcité par le froid. Quand l'hiver arrive, il passe tout son temps dehors. Comme moi :)

foretgeleenov2012-2

Posté par Allie à 09:47 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 octobre 2012

Méli-mélo du dimanche

eglisevillageUn petit méli-mélo aujourd'hui. Je saute du coq à l'âne. En y réfléchissant, c'est une expression étrange non? En cherchant sur internet, je constate que "Du coq à l'âne" est bien souvent le nom d'une auberge ou d'une petite boutique. J'ai aussi trouvé une définition de cette expression des plus étranges:

Cette expression serait un dérivé de celle datant du XIVe siècle : "saillir du coq à l'asne". Au XIIIe siècle, le mot "asne" désignait une cane. "Saillir" quant à lui n'a pas changé de sens, il signifie toujours "s'accoupler". Or, il semble que les coqs essaient parfois de se reproduire avec des canes. "Saillir du coq à l'asne" serait donc devenu "passer du coq à l'âne" par déformation du mot "ane" sans accent. Cette expression signifie que l'on parle d'un sujet puis d'un autre alors que ceux-ci n'ont pas de liens directs.
(Source: L'internaute)

Ces derniers jours il a fait beau, même chaud. On se croirait à la fin de l'été. Les prochains jours seront gris et pluvieux. Ce n'est pas plus mal, ça permet de ne pas culpabiliser en restant à la maison, le nez dans les livres...

J'essaie d'ailleurs de reprendre mon retard dans mes lectures accumulées depuis l'été. Toujours en vélo, j'ai passé pratiquement deux mois sans lire une ligne... ou presque. Ça ne me manquait pas pendant l'été, mais je suis maintenant atteinte d'une boulimie livresque. Et comme j'ai en commande plusieurs titres qui me font de l'oeil (notre bibliothèque cessera les prêts entre bibliothèques dans quelques jours puisque nous aurons d'importantes rénovations et seront fermés pendant trois mois), en plus des services de presse, je ne manque pas de bonne lecture.

J'ai officiellement remisé mon vélo pour l'hiver, la mort dans l'âme. Il va me manquer! Chaque matin je prenais soin de m'occuper de lui, de vérifier la pression d'air, les freins, avant de partir travailler. Je ne fais pas une petite promenade de santé, et il faut m'assurer que mon vélo tienne le coup. C'est au moins une heure trente de vélo intensif chaque jour. Ou plutôt c'était. J'ai rangé mon casque. Je termine trop tard pour rentrer à travers bois à vélo. Je ne suis pas en ville, il n'y a aucun lampadaire, aucune lumière. Ma petite lumière de guidon n'éclaire pas suffisamment. L'an prochain, je compte investir dans quelque chose de puissant.prison Un phare de bateau peut-être? ;) Je blague un peu, mais il doit bien exister quelque chose de plus fort dans les magasins spécialisés.
L'autre raison qui m'a fait abandonner mon vélo pour la saison c'est le froid. Je ne peux pas trop me vêtir, parce que sinon j'ai rapidement trop chaud et mes vêtements sont trempés. Sauf que je suis fragile de la gorge et j'en ai eu pour deux jours à avoir mal aux poumons après ma dernière journée. Le froid est cinglant et ici, il n'est arrêté dans sa course par aucun obstacle. Pédaler à travers champs avant d'arriver au chemin qui serpente dans la forêt, c'est difficile quand le vent souffle très fort. J'en aurai profité amplement pendant les belles journées d'été et d'automne. Je rêve déjà au vélo de printemps...

La semaine dernière, nous avons visité la Vieille prison de Trois-Rivières avec des amis. Je vous en avais déjà parlé ici. Cette fois, j'avais presque l'impression de faire une nouvelle visite, pour la première fois, tellement notre guide était enthousiasme, sympathique, intéressant et vivant. Avoir un bon guide change tout! La visite était passionnante! Serge, le guide, a travaillé à la prison à l'époque. Il a construit sa visite en nous permettant de prendre des photos, de visiter les différents espaces à notre guise, ce que nous n'avions pu faire la première fois. Du moins, pas de cette façon. Nous avons passé beaucoup de temps dans les cachots. Ce sont des lieux sombres et terrifiants, chargés d'histoire. Assis au centre du groupe, il racontait l'histoire de ceux qui sont passés par cette vieille prison. Par sections, nous pouvions explorer comme on le voulait. Cette fois, j'ai vraiment eu l'impression de "vivre" la prison comme l'ont vécu ceux qui y étaient, ou à tout le moins de mieux la comprendre. C'était intéressant et nos amis ont grandement apprécié la visite. Ce fut une belle journée! Il faisait beau, nous avons passé du temps dehors, avec le guide, à nous faire raconter les dernières pendaisons publiques... Pour ceux qui, comme nous, sont fascinés par l'histoire, c'était une journée enrichissante. Pour la petite information, cette prison a ouvert ses portes en 1822 et elle fût fermée en 1986 pour insalubrité. Elle a été bien souvent surchargée. Les lieux accueillaient les prisonniers à partir de... 12 ans!

piledelivresautomneDu coq à l'âne je vous disais...

Si je suis plusieurs séries, j'enregistre parfois des films que je me garde pour plus tard. Pour les journées de pluie. Pour les journées où j'ai juste envie de me reposer un peu. J'enregistre beaucoup d'adaptations. Je suis une grande fan d'adaptations. J'en ai plusieurs en attente de visionnement dont j'aimerais lire les livres avant: Persuasion, Le prestige, Les heures, Les vestiges du jour, Le maire de Casterbridge, Le tour d'écrou... Qu'est-ce que vous aimez d'une adaptation? Êtes-vous très puristes ou permettez-vous aux scénaristes de déroger un peu de l'histoire originale? Quelles sont les meilleures adaptations que vous avez vues? Lesquelles attendez-vous? Ces temps-ci je suis avec intérêt le tournage de Still Life (adaptation du premier roman de Louise Penny). J'ai tellement hâte de voir ce film! J'attends The Hobbit naturellement. Je sais parfaitement ce que je ferai quand il sortira, soit me précipiter au cinéma! J'aimerais bien le voir en 3D! Ce sera mon petit plaisir à moi toute seule. Je ne connais personne dans mon entourage qui soit fan de l'univers de Tolkien. Mais ça ne m'empêchera pas d'en profiter! Et j'attends la troisième saison de Sherlock. Pas avant le printemps 2014 au Québec, en français... (automne 2013 pour ceux qui auraient la chance de capter PBS, ce qui n'est malheureusement pas mon cas...)

Bon, je suis debout depuis 5h ce matin. Je vais me faire un bon thé et lire tranquillement. La maison est silencieuse. Dehors les fenêtres sont embuées. Le soleil se lève au loin. C'est brumeux, humide. Une journée d'attisée, de thé chaud, de biscuits...

Bon dimanche! ;)

Posté par Allie à 08:01 - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 octobre 2012

Dimanche lecture

dimanchelectureIl y avait bien longtemps (plusieurs mois même) que je n'avais pas passé un long week-end le nez dans mes livres. C'est un petit plaisir égoïste de lectrice que de s'autoriser une journée (voire un week-end complet dans le meilleur des mondes) pour lire, dévorer les pages, réfléchir, noter.

Samedi, comme chaque semaine depuis la fin septembre, c'était ma discussion commune autour de Bilbo le Hobbit. Je prends donc des notes en lisant, sur des réflexions que m'inspire le livre, sur des idées que j'ai envie de partager. Ces échanges sont toujours très enrichissants.

Dimanche je me suis levée avec la ferme intention de lire. Je me suis installée dans la cuisine, avec du thé, un pyjama confortable, de la musique (classique) et ma pile de livres. Et j'ai lu, lu, lu. J'y serais encore s'il ne fallait pas, justement, aller dormir un jour. Ce fut un dimanche intéressant, particulièrement agréable, surtout que ça faisait si longtemps!

Est-ce que vous vous accordez des journées lecture de temps en temps? Lisez-vous en musique? J'essaie toujours d'accorder mes lectures à un album ou à certaines pièces lorsque j'ai envie de musique. Il s'agit pour ma part, souvent de musique classique. Mozart est partout. J'aime particulièrement Patrick Watson, Angèle Dubeau. Les bandes originales de films sont aussi de très bons accompagnateurs musicaux: ceux de Sherlock BBC pour tout ce qui touche à Sherlock Holmes; Le Seigneur des Anneaux pour la lecture de Bilbo (une expérience lecture/musique vraiment intéressante!); la musique de Becoming Jane ou d'Orgueil et préjugés pour tout ce qui touche à Jane Austen...

Quelle était votre lecture du week-end?
Je viens de terminer Révélation brutale de Louise Penny. Je suis encore... ébranlée si je peux dire ça. J'essaie de peaufiner un billet à la hauteur de ma lecture, de trouver les mots pour dire ce que j'ai ressentis. Ce sera ici, quelque part au cours de la journée.

Posté par Allie à 07:19 - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »